GUERRE ET INDEPENDANCE DE L'ALGERIE : CONTRUIRE UNE MEMOIRE PARTAGEE

Publié le par mraplunellois

La journée du 28 mars a été pour notre comité un moment important d'évocation de l'indépendance de l'Algérie à travers son 60ème anniversaire.

Nous recevions l'historien Alain RUSCIO, spécialiste des colonisations et auteur entre autre de "Nostalgérie", "Les communistes et la guerre d'Algérie", "Quand les civilisateurs croquaient les indigènes"...

Il était reçu au lycée Louis Feuillade pour une rencontre avec 2 classes de terminales. Le sujet avait été préparé, de nombreuses questions portaient sur le métier d'historien. Alain Ruscio s'est attaché à montrer l'importance de la recherche, des sources fiables et des limites de l'interprétation.

 

Une table ronde pour construire une histoire commune.

Pierre Daum, journaliste et auteur de "Ni valise, ni cercueil", "Le dernier Tabou, les Harkis restés en Algérie après l'indépendance" et André Genot militant anticolonial et appelé du contingent venaient compléter avec Alain Ruscio cette table ronde animée par Jacques Vénuleth.

Une trentaine de personnes avait répondu présent dans une grande diversité des histoires individuelles et des parcours.

C'est d'ailleurs cette diversité des mémoires qui fut au coeur de la première partie des échanges.

La deuxième partie de la soirée était consacrée aux interventions du public. L'expression des intervenants soulignait la sensibilité du sujet encore, 60 ans après. Que ce soit chez les enfants de Harkis, chez ceux de militants du FLN, ou chez ceux de pieds-noirs tous ont insisté sur la nécessité d'écrire une page d'Histoire qui permette d'apaiser les mémoires et de faire société commune.

 

 

 

 

Le public a bénéficié de l'exposition prêtée pr l'Association Républicaine des Anciens Combattants: "Algérie: de la colonisation à l'indépendance."

 

La soirée s'est poursuivie par des dédicaces et une collation dans notre local.

 

L'article du Midi Libre

L'article du Midi Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article